Pourquoi l’EURL est-elle le meilleur moyen de démarrer son activité

Créer une eurl, statut juridique, entreprise, capital social. Lorsqu’on crée son entreprise, il est parfois difficile de choisir le bon statut juridique qui abrite l’activité. En effet, l’entrepreneur est parfois très extérieur au monde juridique. La recherche d’arguments en faveur de l’une ou l’autre des différentes formes sociales proposées par le code de commerce nécessite plusieurs recherches, et amène parfois de lourdes hésitations.

Démarrer son activité sous la forme d’une EURL : l’attractivité d’un associé unique

Le principal avantage auquel on pense lorsqu’on crée une entreprise sous la forme d’une EURL, c’est au fait que cette structure juridique abrite un associé unique. En effet, contrairement aux autres formes sociales que sont la société à responsabilité limitée, la société par actions simplifiée ou la société anonyme, l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée n’est constituée que par une personne physique unique, laquelle peut en assure la gérance ou non.

Un capital social apporté par une seule personne

C’est à la fois un avantage et un inconvénient de l’EURL. L’apport effectué par l’associé unique (qui peut être un apport en nature ou un apport en numéraire) ne dépend que de sa propre volonté. Ce dernier peut être effectué à partir de ses capitaux propres ou à partir d’un emprunt bancaire.

C’est lorsqu’il demande un emprunt que l’associé unique rencontre parfois des difficultés : s’il ne joint pas à son dossier un business plan solide ainsi qu’un bilan prévisionnel alléchant, les établissements bancaires peuvent se montrer frileux pour financer son activité commerciale.

A l’inverse, l’ouverture d’une société commerciale à plusieurs, sous la forme d’une société par actions simplifiée (SAS) ou d’une société à responsabilité limitée (SARL) permet aux établissements financiers d’obtenir plusieurs garanties quant au remboursement du capital social en cas de faillite ou de liquidation judiciaire.

Des formalités simplifiées pour les assemblées générales

Alors que la présence de plusieurs associés nécessite des formalités supplémentaires – en termes de convocation et rédaction des procès-verbaux – lors des assemblées générales, l’EURL présente une certaine souplesse pour l’associé unique. Ce dernier peut en effet procéder à l’assemblée générale au lieu et à la date qu’il choisit, sans se soucier d’une éventuelle convocation, puisqu’il serait l’unique personne convoquée.

A noter que le gérant de l’EURL, s’il s’agit d’une personne différente (notons toutefois qu’il ne peut jamais s’agir d’une personne morale), n’est pas convoqué à l’assemblée générale qui ne le concerne pas. Ce dernier peut tout au plus convoquer l’associé unique apporteur dans le capital à une assemblée générale, à laquelle il ne participera pas.

Confier la création de son EURL à un professionnel : des formalités simplifiées

En cas de doute sur la rédaction des statuts à adopter ou sur les formalités à accomplir lors de la création de l’EURL. N’hésitez pas à consulter un site tel que https://www.eurl-creation.fr/.

Ainsi, il est possible pour le créateur d’entreprise de faire appel à un professionnel de la création d’entreprise, lequel se chargera de la rédaction des statuts et des formalités d’immatriculation de la société.