Comment bien choisir son traitement acoustique

Comment bien choisir son traitement acoustique pour éviter la pollution sonore

Si nous savons combien il est dangereux de s’exposer aux nuisances sonores durant de longues heures, cela n’empêche pas un certain nombre d’entre nous de subir quotidiennement ces désagréments. Des agressions extérieurs qui au fil du temps peuvent avoir des conséquences redoutables sur la santé. Loin d’être un simple geste de précaution, adopter un traitement acoustique est devenu une obligation légale auprès de nombreux établissements sources de bruits tels que les discothèques ou les salles de spectacles par exemple.

Réduire les nuisances sonores avec des matériaux et des techniques de traitement acoustique

Il est important e choisir un traitement acoustique en fonction du bruit face auquel nous sommes exposé. En effet, habiter à côté d’un aéroport, n’à pas le même impact de sonorisation que de vivre dans un bâtiment résidentiel. Soyez donc prudent face aux bruits que vous subissez au quotidien car si ces derniers dépassent 80dB, cela pourra endommager votre audition sur le long terme. Au-delà de ce taux de dB, vous pourrez subir des douleurs. Mais afin de remédier à cela et d’éviter le pire, la loi française a engendrée des soutiens financiers afin d’inciter les travaux d’isolation phonique pour les personnes à proximité d’un aéroport par exemple. Notons que des établissements publics tels que les bars et les restaurants utilisent quant à eux des installations sonores spécifiques pour ne pas gêner le voisinage. Même chose pour les salles de concert qui devront utiliser la correction, en plus de la mesure d’insonorisation habituelle.

Trouvez le traitement acoustique qu’il vous faut en fonction de votre exposition au bruit

Avant toute chose, il est indispensable de procéder à des diagnostics acoustiques afin de vous prémunir des nuisances extérieures de la meilleure façon possible. Pour ce faire, il est important d’être vigilant au niveau des fenêtres qui sont bien souvent un point particulièrement vulnérable au bruit, notamment à cause de son étanchéité ! En effet, il vous faudra veiller à l’isolation de ouvrants et des dormants avant de procéder à l’ajout de verre feuilleté ou bien de vitrages dissymétriques. Autre élément à prendre en considération : les séparations comme les murs, les panneaux et les parois. Ils doivent vous permettre d’avoir un rythme de vie normal sans pour autant gêner vos voisins ou que ces derniers vous dérangent. Pensez aussi à l’isolation phonique du plafond afin de ne plus entendre les bruits de pas ou d’objets qui tombent de la part de vos voisins d’en haut. Pour cela vous pourrez tout aussi bien passer une couche de peinture anti-bruit, ajouter des couches d’isolants ou bien ajouter un faux plafond acoustique. A vous de choisir la solution susceptible de vous convenir. Dernier élément mais pas des moindres : votre sol. En effet penser à son confort c’est bien mais penser à celui de ses voisins en immeuble c’est encore mieux. Et rien de plus simple ! Vous pourrez utiliser un revêtement en caoutchouc ou encor des sous-couches acoustiques. Mais contrairement aux idées reçues, isolation acoustique ne rime pas forcement avec ringardise ! Désormais vous avez un vaste choix de matériaux design et contemporain pour allier confort et déco. Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à demander un devis directement sur le site.