Différentes façons de traduire un thème WordPress

Nous allons voir dans cet article quelles sont les différentes façons de traduire un thème WordPress, en sachant que ces solutions sont également applicables à la traduction d’extensions.

Sommaire:

  1. Faire la traduction de son thème directement dans les fichiers
  2. Traduire ses extensions via l’administration de WordPress grâce à un plugin
  3. Se servir de l’interface de traduction mise à disposition par wordpress.org
  4. Utiliser un service en ligne payant
  5. Utiliser Poedit pour traduire son thème et ses extensions

Faire la traduction de son thème directement dans les fichiers

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous pouvez très bien traduire votre thème WordPress en éditant tout simplement les fichiers de ce dernier et en opérant la traduction en remplaçant directement les expressions d’origines par celles traduites (voir ce tuto vidéo).

L’avantage de cette solution, c’est que vous serez surs que ça fonctionnera et que votre traduction sera prise en compte sur votre site puisque les éléments d’origine auront disparus pour laisser la place à ceux traduits dans votre langue.

Le premier inconvénient de la traduction directe dans les fichiers, c’est que vous risquez de casser votre WordPress en supprimant des bouts de code ou en ajoutant par mégarde, mieux vaut donc avant toute chose faire une copie de sauvegarde de vos fichiers (et même de votre site pourquoi pas) avant de commencer à les modifier.

Le second inconvénient, c’est que vous devrez malheureusement tout recommencer à chaque mise à jour de votre thème ou alors vous abstenir de mettre à jour ce dernier, ce que je vous déconseille vivement.

Cette solution est donc à réserver dans le seul cas où votre thème n’a pas été préparé à traduction ou que cela a mal été fait.

Traduire ses extensions via l’administration de WordPress grâce à un plugin

La seconde solution pour traduire ses thèmes et plugins WordPress, c’est d’installer une extension comme Loco Translate ou My WP Translate qui vous permettra d’opérer vos traductions à partir de l’administration de votre WordPress.

Cette solution est certainement la plus confortable pour les novices en terme de traduction de fichiers WordPress, alors si vous débutez, c’est bien la solution que je vous préconiserai.

Son principal avantage pour les non initiés est qu’elle vous évitera d’avoir à passer par le FTP pour installer vos fichiers langue.

Attention toutefois, si vous utilisez Loco Translate, choisissez d’enregistrer vos traductions dans le dossier wp-content/languages/plugins (wp-content/languages/themes pour un thème) et non le répertoire « lang » ou « languages » de l’extension ou du thème, cela vous permettra de ne pas avoir à recommencer votre traduction à chaque mise à jour de vos plugins ou thème.

Et quelque soit l’extension que vous aurez décidé d’utiliser, pensez toujours à télécharger une copie de sauvegarde de vos traductions une fois que vous les avez terminées, cela vous évitera d’avoir à tout refaire en cas de problème.

Cela peut vous intéresser :   Housse pour iPhone 6

Le gros inconvénient de ces deux extensions, c’est qu’ils ne vous permettent pas d’installer ou de réinstaller une traduction déjà faite, vous n’aurez d’autre choix alors que de passer par le FTP.

Le second inconvénient, c’est que cela vous fait une extension supplémentaire sur votre installation, alors que vous ne vous en servirez certainement pas de façon régulière, alors mieux vaut les désactiver et même les désinstaller une fois que vous avez terminé vos traductions après avoir pris la peine de faire une sauvegarde des fichiers langues que vous aurez installés dans le bon répertoire (voir plus haut).

Se servir de l’interface de traduction mise à disposition par wordpress.org

Depuis quelques mois maintenant, wordpress.org vous offre la possibilité de participer à la traduction des thèmes et plugins de son répertoire.

Je vous laisse regarder cette vidéo de démonstration de traduction WordPress pour voir comment cela fonctionne.

Sachez que cette solution présente deux principaux avantages:

  1. Vous n’êtes pas seul à traduire alors cela vous fait moins de travail
  2. Vous n’avez pas à installer vous-même les fichiers de traduction sur votre site

A contrario, cette solution présente plusieurs inconvénients qui me font vous la déconseiller:

  1. Quand bien même vous avez terminé une traduction celle-ci n’est pas disponible immédiatement et il faudra parfois attendre de longs jours avant qu’elle soit sur votre site et perso, je n’aime pas fournir un travail sans pouvoir en jouir moi-même aussitôt.
  2. Vous ne pouvez pas vous permettre de personnaliser vos traductions, car elles serviront à la communauté et elles doivent donc être le plus fidèles possibles.
  3. Vos propres traductions ne seront pas forcément prises en compte si les modérateurs/relecteurs jugent que d’autres sont plus fidèles, or nous n’avons pas tous la même façon de voir les choses ni les mêmes attentes de la traduction d’un thème ou d’un plugin.
  4. Les parties que vous n’aurez pas traduites vous-mêmes peuvent parfois être de piètre qualité (exemple: la traduction du thème Divi d’Elegantthemes).
  5. Tant que la traduction n’est pas entièrement terminée, elle n’est bien souvent pas disponible, or certaines sont très longues et nous pouvons parfois nous contenter d’aller à l’essentiel, ce qui n’est guère possible avec cette solution

Je vous conseille donc vivement de vous tourner vers les autres solutions que je vous présente dans cet article.

Utiliser un service en ligne payant

Il existe également des applications de traductions en ligne payantes (ou non) comme Poeditor (hors de prix) dont je ne vois personnellement pas trop l’intérêt.

Cela peut vous intéresser :   Forfaits mobiles : La durée d'engagement, un cadeau qui plombe

En effet, ces solutions présentent plus ou moins les mêmes inconvénients que celle de traduire via WordPress.org, sans compter que certaines sont payantes et pas qu’un peu!

Pour le coup, je vous dis de carrément laisser tomber ce type de solution qui vous feront perdre votre temps, qui risquent de vous coûter cher et qui ne feront que cumuler les principaux inconvénients des autres solutions présentées dans cet article.

Utiliser Poedit pour traduire son thème et ses extensions

La dernière solution, qui est à mes yeux la meilleure, c’est d’opérer ses traductions WordPress via un logiciel téléchargeable gratuitement et qui se nomme Poedit.

Il s’agit donc d’un logiciel à télécharger et à installer sur votre PC pour réaliser vos traductions.

Je vous laisse regarder cette vidéo pour voir comment Poedit fonctionne et je vais plutôt m’attacher ici à lister ses avantages et inconvénients.

Et contrairement aux autres solutions de traduction que je vous ai présentées dans cet article, je vais commencer par les principaux inconvénients.

Le premier inconvénient de Poedit est qu’il vous obligera à passer par un FTP pour installer vos fichiers de traduction.

Le second inconvénient de Poedit est qu’il faut absolument que votre thème ou votre plugin suive scrupuleusement les directives de wordpress.org concernant la préparation des fichiers à la traduction.

Or certains créateurs n’en ont que faire et la plupart s’y collent mais commettent des erreurs ou des oublis, ce qui aura pour conséquence que certains fichiers de traduction ne seront pas pris en compte par votre site ou seulement partiellement.

Par exemple pour les utilisateurs de thèmes Elegantthemes, sachez que c’est ce qui explique que le panneau des options de vos thèmes ne sont pas (complètement) traduits.

Dernier inconvénient, toujours du à ces satanés créateurs de thèmes et de plugins qui ne respectent pas (totalement) les directives wordpress.org, sachez que vos fichiers langue ne seront peut-être pas pris en compte si vous les installez dans le dossier wp-content/languages/plugins (wp-content/languages/themes pour un thème) comme je le préconise pour ne pas les perdre lors des mises à jours.

D’ailleurs, sachez que pour que vos fichiers langue soient pris en compte par votre site quand vous les installez dans le dossier wp-content/languages/plugins (wp-content/languages/themes pour un thème), il faut qu’ils reprennent le nom que l’auteur a indiqué dans le textdomain que vous trouverez en farfouillant dans le fichier functions.php de votre thème.

La plupart du temps, il s’agit tout simplement du nom du thème, mais certains excentriques (ou fainéants) choisissent de leur en donner un autre, qui n’a parfois rien à voir.

Vous n’aurez donc pas d’autre choix que d’installer vos fichiers trad dans le dossier « lang » ou « languages » de votre thème ou plugin, alors pensez à en garder une copie de sauvegarde sur votre disque dur ou tout autre support externe, car vous devrez les réinstaller à chaque mise à jour.

Cela peut vous intéresser :   Le choix d’un autocuiseur

Mais croyez-moi, ces inconvénients ne doivent pas vous faire opter pour optant pour une autre solution, car ils se gèrent très facilement et vous verrez que ça deviendra un automatisme pour vous.

Passons donc aux nombreux avantages à utiliser Poedit pour faire et gérer ses traductions de thèmes et plugins WordPress:

  1. Poedit vous permet de ne traduire que ce que vous souhaitez traduire, vous n’êtes donc pas obligé d’attendre que votre thème ou plugin soit intégralement traduit pour utiliser vos traductions.
  2. Vous pouvez utiliser instantanément vos fichiers.
  3. Vos traductions seront intégralement prises en compte (sauf erreur de codage du créateur), sans être modifiées par une tierce personne.
  4. Vous pouvez personnaliser vos traductions comme bon vous chante, ainsi si vous décidez que « tag » doit être traduit par « étiquette » (ce qui est la bonne traduction) et non par « mot-clé » comme beaucoup le font, alors vous obtiendrez bien cette traduction.
  5. Le précédent avantage vous permettra également de détourner certains thèmes ou plugins et ainsi de faire un annuaire avec un script de petites annonces ou vice et versa.
  6. Vous pourrez partager vos fichiers avec qui vous voudrez et même les vendre, comme je le fais moi-même sur wp-traduction.com pour ce qui est des traductions de thèmes et extensions premium
  7. Avec Poedit, vous n’avez aucune extension à installer sur votre WordPress, vous évitez ainsi de l’alourdir et de multiplier les éventuelles failles de sécurité.
  8. Poedit vous permet de traduire vos fichiers hors ligne et sans connexion, contrairement à l’ensemble des autres solutions, ça peut donc être utile si vous vous retrouvez sans connexion internet 😉

Vous l’aurez donc compris, pour moi la meilleure solution pour traduire ses thèmes & extensions c’est donc Poedit, cependant je suis bien conscient que les avantages que peuvent procurer certaines des autres solutions intéresseront certains publiques.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la traduction de vos templates et plugins WP, je vous invite à lire cet autre article que j’ai rédigé sur le sujet et que je mets régulièrement à jour.