Une étude de marché constitue le fondement du business plan

Les bonnes raisons de créer mon business plan : se familiariser avec les préalables à une création d’entreprise

Avant de pouvoir lancer un projet et créer une société, il faut soulever des fonds. Présenter un business plan est un moyen idéal de convaincre les potentiels partenaires. Mais ce n’est pas son seul but, un business plan est également rédigé pour organiser les priorités et idées générales. Il donne des lignes directrices au projet en développement. Des règles existent pour bien créer mon business plan. Il est important de se familiariser avec celles-ci. Le format, la présentation et les éléments obligatoires sont tous présentés ici. Ainsi, vous n’aurez aucune excuse avant de proposer un projet commercial.

La création d’un business plan détaillé : la solution idéale pour convaincre des partenaires

Pour promouvoir un projet, il faut le connaitre sur le bout des doigts. Il faut donc en avoir une vision claire pour le présenter à ses partenaires. Leur compréhension en sera facilitée. En effet, ils appréhenderont simplement la faisabilité financière et économique du projet. Car tous les outils d’évaluation seront mis à leur disposition. Souscrire à un prêt bancaire est également facilité avec une telle présentation. Une étude de marché constitue le fondement du business plan qui montre le retour sur investissement. Des prévisions à 3 ans sont obligatoires dans un business plan, mais elles ne suffisent pas, il faut pouvoir se projeter à 5 voire même 10 ans. Un scénario réaliste, même pessimiste est préférable, il montre que les difficultés éventuelles liées à un lancement ont été prises en compte.

Cela peut vous intéresser :   Qu’est ce que la galvanisation à froid et quels produits utiliser

La bonne marche à suivre : les étapes précises pour un business plan de qualité

La stratégie, les éléments chiffrés, l’étude de marché, les produits ou services offerts et la faisabilité. Ce sont les 5 points principaux d’un business plan. En suivant ces idées, les points faibles apparaissent clairement. On identifie donc les améliorations à apporter. Cela est valable même s’il n’y a aucun investisseur à convaincre. Une fois rédigé avec l’aide éventuelle de chambre de commerce, de CMA ou de clubs de créateurs, le business plan doit pouvoir évoluer. Il s’adapte au développement de l’entreprise et de l’environnement. Pour s’assurer de la qualité des prédictions chiffrées, il est préférable de faire appel à un expert-comptable. Celui-ci peut envisager toutes les hypothèses économiques et financières. Le but est de donner une prévision des chiffres d’affaires la plus précise. Sans oublier de faire apparaitre les difficultés auxquelles il faudra faire face et les solutions envisagées. Le tout doit être bien présenté, car il s’agit avant tout d’une opération séduction. Tout doit donc être impeccable : orthographe, schémas, etc… pour donner envie de lire le document de bout en bout. Avant de lancer un projet, il est primordial de créer un véritable business plan.