réseau d'audioprothésistes

Un réseau d’experts au service de la santé auditive

Des expériences sont menées en ce qui concerne notre environnement sonore et ses répercussions sur la santé. A cet effet a été crée une salle anéchoïque en langage scientifique sinon une chambre sourde en langage commun. Elle se situe à Minéapolis, tout spécialement crée par les laboratoires d’Orfield en vue d’absorber 99,9 % du bruit aux fins d’expériences insolites et inédites notamment pour les besoins des professionnels scientifiques appelés à migrer momentanément dans l’espace ou règne un silence quasi absolu. Plus globalement, force est de constater que le comportement de l’homme dans un environnement très silencieux permet d’obtenir des résultats très intéressants a fortiori si ce dernier est plongé dans l’obscurité, cela permet de décupler son acuité auditive.

De toute évidence, cela permet en premier lieu de constater que l’oreille humaine devient plus sensible et peut percevoir des sons qu’elle n’aurait normalement pas pu entendre. Mais l’absence de bruits tout autant que l’abondance de nuisances sonores ont des effets sur la santé tels qu’ont pu le constater les chercheurs en la matière, constitués autour d’un réseau d’audioprothésistes exerçant dans plusieurs établissements au Québec.

Les répercussions du bruit sur la santé

Le silence le plus total crée une gène tout autant que les sons permanents très forts.
Les études menées au sein de cette salle anéchoïque précitée permettent de constater que l’homme est très vite troublé par le silence environnant. Il n’est pas en mesure de rester plus longtemps qu’une heure sans se sentir complètement désorienté et malmené par des sensations désagréables. D’ailleurs, les lieux plus silencieux se trouvent en des lieux ou l’homme n’est pas en mesure de séjourner durablement : le désert.
 
En réalité, l’inverse, le bruit le plus absolu en permanence est également source de menace pour la santé de l’homme : stress, anxiété, fatigue ont des répercussions sur le comportement et le corps humain. Que ce soit dans l’environnement ambiant de l’homme ou lié à une perturbation interne générant des espèces d’acouphènes, il est urgent de mesure l’état de sa santé auditive amenée à réguler ces étanchéités sonores, ce qui, à terme peut créer une usure prématurée de l’appareil auditif. Généralement, le premier bilan auditif usuel est recommandé à l’âge de 50 ans. Toutefois, prendre soin de son état de santé auditif permet d’anticiper certains troubles. Et même si certains sites internet proposent un test auditif en ligne, cela permet de se faire une idée de son acuité auditive mais cela ne dispense en aucun d’un bilan complet à l’aide des appareils médicaux disponibles au sein d’un réseau d’audioprothésistes exerçant dans plusieurs établissements au Québec.

Faire évaluer sa santé auditive par un réseau de professionnels

Un réseau d’expert met en œuvre tout son professionnalisme et sa science d’expert pour une attention majeure des troubles auditifs sachant que l’oreille est malmenée par les bruits permanents environnants. Que ce soit auprès d’un spécialiste audioprothésiste, audiologiste, oto-rhinolaryngologiste, tout est mis en œuvre pour une prise en charge complète de la santé auditive des patients dans le cadre d’une simple consultation ORL dès le plus jeune âge ou pour un rendez vous nécessitant des services audioprothèse suivis de la mise en place d’appareillage pour des besoins d’ordre médical ou chirurgical. Etant inscrits à la fédération des médecins professionnels du Québec, membres de l’Ordre des audioprothésistes du Québec et de l’ordre des audiologistes et orthophonistes du Québec, le réseau d’audioprothésiste du Québec met en œuvre toute la technologie moderne au besoin des patients afin de les suivre durablement dans les meilleures conditions de confort et sécurité à l’aide des dernières données acquises de la science et technologie .