numérisation 3D pour créer un prototype

La numérisation 3D pour créer un prototype et participer au concours Lépine

La conception d’un prototype allié à l’outil informatique permet l’analyse et la représentation de la croissance de manière rapide et efficace. La visualisation 3D augmente la réalité d’une manière virtuelle dans un premier temps et conceptuelle ensuite à l’aide de maquette.

Cette étape est indispensable pour bâtir un projet viable qui puisse être testé dans des conditions réelles à une échelle réduite. Ensuite la meilleure reconnaissance est de pouvoir le présenter à plus grande échelle et remporter des prix afin que soit commercialisé le produit. Le meilleur prix étant le concours Lépine. Mais comment participer effectivement à ce concours ?

Concevoir un projet à l’aide d’un prototype de réalisation du produit

Elaborer un projet c’est planifier toutes les étapes de constructions permettant de réaliser le produit de manière optimale et sécurisée répondant aux normes de sécurité. Mais avant tout, cet objet doit être nouveau et complètement unique reposant sur l’idée d’un modèle original qui possède toutes les qualités techniques et toutes les caractéristiques de fonctionnement d’un nouveau produit. De la sorte, le prototype matérialise une étape d’évolution d’un projet, souvent pour démontrer ou infirmer le bien-fondé d’un ou plusieurs concepts existants. Avant toute valorisation commerciale, il s’agit de tester le produit idéalement à l’aide de la numérisation 3D pour créer un prototype, agrandir ou réduire un objet ou développer des produits. Cela permet concrètement de passer de l’idée à la réalisation. Après avoir dessiné des plans sur papiers, il faut réaliser des maquettes. C’est cette étape qui est facilitée grâce à la numérisation 3D solution souhaitable pour réaliser des matières plastiques.

Participer au concours Lépine et remporter des prix pour commercialiser son produit

Après qu’un prototype réponde efficacement à un cahier des charges et normes sécuritaires, avant d’envisager une fabrication sérielle, l’idéal est de faire valoir l’idée et le prototype lors de foires et concours connus du public et des entrepreneurs. Le concours Lépine est un bon élément de reconnaissance depuis sa création en 1901 à Paris par Monsieur Lépine lui-même. C’est ainsi qu’ont pu être validés et reconnus des objets du quotidien divers et variés tel l’aspirateur, le moulin à légume manuel permettant l’important essor de l’usine Moulinex, le jeu du cochon qui rit, le stylo à bille, le moteur à deux temps, le fer à repasser à vapeur, les lentilles de contact, l’humidificateur d’air. Utiles autant pour le quotidien des personnes privées que pour les entreprises selon un aspect industriel comme le permet depuis 1985 le dispositif de transbordement de quartiers de viandes entre un appareil de manutention et un véhicule de transport. Aussi toute les inventions sont elles suivies de près d’une portée internationale. L’invention la plus insolite ou plus commune est étudiée de près. Seules les demandes de création personnelle d’inventeurs ou pré-inventeurs sont acceptées pour participer. Bien sûr, la présentation d’une maquette est exigée via notamment la numérisation 3D pour créer un prototype, agrandir ou réduire un objet ou développer des produits