La fatigue occulaire

La fatigue occulaire

L’augmentation du temps d’activité sur écran n’est pas sans conséquences sur les yeux et la sensation de fatigue qui en découle. Étrangement la fatigue oculaire a une grande répercussion sur l’état de fatigue corporel en général. L’œil est effectivement très sollicité et la multitude d’informations à analyser est abondante sur un laps de temps très réduit.

Aussi est il important d’être vigilant aux symptômes annonciateurs de fatigue de surcroît lorsqu’une personne est prédisposée aux troubles visuels du fait de son âge ou de corrections d’agrément existantes telles que des lunettes ou lentilles de contact.

Les symptômes annonciateurs d’une fatigue visuelle

40à 70%des personnes qui travaillent sur écran sont sujettes à une plus grande fatigue oculaire à laquelle il est important d’être attentif. Ainsi l’effort visuel prolongé présente quelques symptômes de détresse visuelle ayant des répercussions sur un état de fatigue général. Ces derniers sont :

  • l’apparition d’une vision trouble sur un œil en particulier ou les deux
  • Diplopie monoculaire ou simultanée
  • Yeux rouges
  • le larmoiement
  • des douleurs oculaires telles que tiraillements, sensation de brûlures et picotements,des irritation, des tensions avec palpitations de la paupière)

L’apparition quasi instantanée de céphalée oblige à cesser toute activité sur écran. Les troubles peuvent donc s’estomper. Certaines personnes sont plus sensibles à cette suractivité visuelle dès lors qu’elles portent déjà une correction visuelle.

Les personnes prédisposées à une plus grande fatigue oculaires ont besoin de d’avantage de pause d’écran

Si vous travaillez sur écran tout en portant lunettes de correction et lentilles de contact vous avez tout intérêt à surveiller de près l’évolution de l’acuité visuelle et pour cela, passer un examen complet de la vue afin d’évaluer la performance de vos lunettes ou lentilles cornéennes actuelles. Cela permettra de mesurer l’efficience de la correction au regard du temps passé sur écran et de bénéficier de conseils adaptés quant à l’utilisation effrénée de ce regard portée sur l’ordinateur, la tablette, ou le smartphone sachant que l’iris doit s’adapter en permanence et effectuer une gymnastique importante d’adaptation pour la vision de près ou intermédiaire. Une rééducation peut même s’imposer au-delà des appareils correcteurs portées pour pallier à la visibilité standart adéquate manquante et imposer un effort accommodatif important.
 
Les enfants sont de plus n plus sollicités par le travail sur écran ne serait qu’a l’école à l’ère du numérique devant les tableaux tactiles et tablettes interactives. Leur vue étant en pleine évolution, un examen complet pourra également s’avérer nécessaire.
Enfin, de nombreuses futures mamans souffrent au cours de leur grossesse d’une sécheresse oculaire peu compatible avec une activité prolongée sur écran sachant d’autres part que le gonflement des paupières est souvent associé au gonflement des mains et du visage. En plus de l’examen complet de la vue, il peut être utile en informer la sage femme d’autant plus si des phosphènes qui sont des petites tâches lumineuses se forment devant les yeux.
Une pause de minutes toutes les heures est recommandée à défaut de pouvoir cesser toute activité professionnelle devant un écran.