investir dans les SCPI

Faut-il investir dans les SCPI en 2017 ?

Alors que l’Association française des sociétés de placement immobilier (ASPIM) dresse un bilan plus que positif des fonds d’investissement en immobilier dont les SCPI en 2016, faut-il encore investir dans la pierre-papier ?

Un bilan qui confirme les tendances 2014 et 2015

L’Association française des sociétés de placement immobilier vient de publier le bilan 2016 des sociétés civiles de placement immobilier, et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci est plus que positif. Ainsi, le montant de la collecte nette des SCPI sur la seule année 2016 atteint officiellement le chiffre de 5,56 milliards d’euros. Un chiffre record en progression de +30% sur un an puisque le montant de la collecte 2015 était de 4,2 milliards. On est donc bien loin du 1,1 milliard collecté dix ans auparavant.

Dans le même temps, le TDVM (Taux de distribution sur valeur de marché) continue de s’effriter en perdant un quart de point par rapport à l’an passé. Il se situe tout de même à 4,63% et constitue donc une alternative fort lucrative aux traditionnelles assurances-vie qui sont en complète perte de vitesse.

Pour les professionnels tels que https://www.scpi-online.com/, cette baisse de la distribution est logique et même un bon signe. En effet, le tassement du TDVM témoigne de la solidité financière des sociétés civiles de placement immobilier. Enfin, ce taux, quoi qu’en baisse, reste entre 200% et 300% plus élevé que le rendement que les fonds en euros d’une assurance-vie.

Existe-t-il un danger de bulle ?

Comme à chaque fois qu’il s’agit de placer son argent, les maîtres-mots sont prudence et diversification. Même si le marché de la pierre-papier se porte aujourd’hui à merveille, certains se souviennent encore des conséquences de la dernière crise immobilière. Pour autant, pas question de se priver de rendements aussi intéressants que ceux proposés par le marché des SCPI.

Toutefois, pour investir en bon père de famille et faire fructifier son argent en minimisant l’impact d’un retournement de marché sur son patrimoine, il est recommandé de diversifier au maximum son portefeuille. Les professionnels de la finance recommandent ainsi de détenir de nombreuses formes de placement en faisant attention à ce que chacun d’eux, pris individuellement, ne dépasse les 5% à 7%. Une prudence et une diversification qui sont également souhaitables pour les SCPI.

Investir dans les SCPI est donc plus que jamais rentable et intéressant. D’ailleurs, l’analyse des tous premiers chiffres de l’année 2017 démontre que le rythme de collecte ne faiblit nullement, et sont, tout au contraire, encore plus dynamiques.