centre de recyclage de déchets

Gérer les déchets des sites de constructions à l’aide d’un cendre de recyclage

Il est un humoriste français pas content du tout qui, pour le coup ne rigole plus lorsque cela concerne les déchets non recyclés. Il a fait le buzz cet été sur les réseaux sociaux dont les vidéos sur le manque de respect de propreté des rues de certains quartiers de Marseille, ont été abondamment relayées et diffusées par différents médias et journaux jusque TV5 Monde. Cela concerne son indignation contre le rejet en pleine rue, à ciel ouvert, à portée de tous, de déchets et matériaux provenant d’entreprises commerciales et sites de constructions.

Soucieux de la préservation de l’environnement et de la qualité de propreté de sa ville, il tente de faire changer les mentalités afin que soient respectées les normes d’entreposage et recyclage des déchets. Car, auprès de toute agglomération existe un centre de recyclage de déchets provenant des sites de construction labellisé. Il en existe bien évidemment au sein de cette cité phocéenne comme toute ville soucieuse de la collecte des déchets qu’ils soient ménagers ou industriels avec des points de collecte ou location de conteneurs pour faciliter la récupération des encombrants.

Mais comment s’effectue concrètement la collecte des déchets provenant des sites de construction ? En la matière ce sont donc les entrepreneurs et artisans qui sont particulièrement concernés pour s’interroger sur la manière d’éliminer les déchets de manière réglementaire afin d’éliminer les gravas de chantier

La sensibilisation des professionnels à la valorisation des déchets

L’élimination des rebuts représente un coût certain d’autant plus important que les tonnes produites sur les chantiers de réhabilitation et de construction sont plus importantes que le recyclage des ordures ménagères. Le maître de chantier doit prendre en considération cet aspect financier. A défaut d’enfouir ou incinérer, la tentation est grande, comme le dénonce cet habitant du sud de la France précité, d’éliminer purement les encombrants dans la nature. Pourtant l’élimination consciencieuse et le respect des lois applicables dont la loi environnementale de 1999 au Canada, permettent de mieux protéger la santé, la sécurité et l’environnement.

C’est en cela que l’inspecteur des déchets industriel est spécialement formé à sensibiliser, vérifier et inspecter sur le terrain la bonne application de la gestion des déchets amenés à rejoindre un centre de recyclage de déchets provenant des sites de construction. Pour cela, l’inspecteur est amené à visiter les installations industrielles, collecter des données sur terrain et sur registres pour compiler les éléments de preuves si nécessaire afin d’émettre des ordonnances lorsque cela s’impose.

En effet, l’inspecteur peut tout aussi bien travailler auprès de services gouvernementaux fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux qu’auprès de sociétés de consultation en génie et en environnement, en usines de fabrication et de transformation sinon au sein même des entreprises d’élimination de déchets. Leur formation en école secondaire leur a e effet permis d’acquérir de solides notions scientifiques et chimiques qui, associées a des connaissances juridiques leur permettent d’obtenir un diplôme d’inspecteur chargé de partager ses connaissances. Ceci permet également de travailler en étroite collaboration avec les scientifiques à jour des dernières nouveautés de recyclage de matériaux, afin de diffuser des listes de valorisation des déchets industriels pour effectuer un tri intelligent et pertinent.

Le tri des déchets

Le tri des déchets n’est pas obligatoire mais dans la plupart des cas, le tri, lorsqu’il est techniquement réalisable, il réduit de manière significative les coûts relatifs à l’élimination des déchets et facilite leur valorisation c’est-à-dire qu’il pourront ainsi être recyclés ou incinérés avec récupération d’énergie. Aussi, idéalement, pendant le chantier est il conseillé d’éviter de mélanger les déchets suivants : les déchets dangereux, les déchets non dangereux et non inertes (déchets industriels banals), les emballages et les déchets inertes.

De plus, il est recommandé de garder une trace écrite de l’évacuation des éléments recyclables consignés par exemple sur un bordereau de suivi, bons de dépôt remis par le centre de recyclage de déchets provenant des sites de construction. Il est bien entendu évident que sur et hors chantier, tout brûlage, tout enfouissement est interdit ainsi que toute mise en dépôt sauvage sachant que les entreprises demeurent responsables des conséquences induites par ce manquement aux règles d’exploitation des sols et de l’entreposage des éléments inertes, non dangereux mais inertes ou dangereux.

Le tri des déchets participe activement aux plans de prévention et de gestion des déchets de chantiers du bâtiment et des travaux publics dans el but d’établir des ratios techniques et économiques et mieux gérer les déchets de chantier dans le cadre d’un engagement collectif en faveur de l’environnement et les citoyens.